Le spectacle poursuit sa progression dans les habitudes de consommation

Musique enregistrée et spectacle ont beau être complémentaires, les plateformes de streaming et les labels ont de quoi envier la popularité des spectacles auprès des français. En plus des indicateurs tous positifs et en hausse, les tendances de consommation confirment que la transition numérique du secteur du spectacle se poursuit.

Les spectacles n’ont jamais été aussi présents dans les habitudes des consommateurs depuis leur étude au sein des pratiques culturelles en 2014. D’après le baromètre de Harris Interactive en 2014 réalisé pour le Prodiss (syndicat des producteurs, diffuseurs et salles de spectacle), le taux de pénétration du spectacle est au plus haut. En septembre dernier, près de 8 français sur 10 soit 78% avaient déjà été des spectateurs de concerts de musiques actuelles, de comédies musicales et de spectacles d’humour. Les spectacles progressent aussi dans les pratiques culturelles des français en termes de fréquence. Plus de 4 français sur 10 (42%) consomment les genres de spectacles précités au moins une fois par an, tandis que 7% des 78% de spectateurs s’y rendent au moins une fois par contre seulement 2% en 2014. Une appétence qui profite globalement à l’économie française. Les chiffres recensés par Harris Interactive confirment les retombées économiques générées par les spectacles pour les secteurs de la restauration, de l’hôtellerie et des transports au vu des pratiques des mêmes consommateurs. Plus de 2/3 des clients de salles de spectacles consomment par la même occasion dans le secteur de la restauration.

Consommation en ligne

Article exclusif réservé aux abonnés

Connectez-vous

ou Abonnez-vous en ligne pour 15€ / mois

CultureBiz, l'actualité des industries de la Culture à 360°
Offre d'information exclusive, sélective, réactive et objective.