Chaque année, la saison des festivals de musiques actuelles est inaugurée par le Printemps de Bourges. L’an dernier le festival lié par un contrat de naming avec le Crédit Mutuel avait attiré 60 000 spectateurs dont près de 54 000 entrées payantes. Morgane, la société d’organisation de spectacles dirigée par Gérard Pont, a dévoilé les noms de tous les artistes qui se produiront du 18 au 23 avril prochain.

Le Printemps de Bourges jouera cette année la carte de la diversité et de la richesse culturelle. Les têtes d’affiche que sont Renaud, Placebo et Jain illustrent bien la volonté du Printemps de Bourges d’attirer des publics multigénérationnels et multiculturels. Aux côtés des concerts de musiques actuelles auront lieu des rencontres entre musique et lettres avec Gaël Faye, Virginie Despentes ou encore Delphine de Vigan, ainsi que des concerts de musiques classiques avec les violonistes Camille et Julie Berthollet notamment. Les programmateurs ont aussi tenu compte de la présence permanente des musiques urbaines dans les charts. Deux soirées seront donc consacrées au hip-hop durant le Printemps de Bourges, dans une nouvelle salle dédiée, avec une belle présence de la nouvelle génération dont SCH, Shay et Demi Portion. Le rap « conscient » est également à la programmation avec les artistes Disiz la Peste et Kery James, tandis que la pop urbaine clôturera le festival avec Soprano. Le Printemps de Bourges consolide sa position de festival au plus proche du paysage musical. Bien que des têtes d’affiche des musiques du monde ou encore la musique caribéenne-urbaine qui ont rencontré de francs succès dans les charts et dans les salles de spectacle en 2016 – à l’instar de Calypso Rose et de Kalash – n’y soient pas programmées.