« Music moves Europe » : la Commission Européenne engagée pour la diversité

Le poids économique de la musique, le leadership des acteurs américains dans tous les écosystèmes qui la composent, ainsi que les perspectives de croissance offertes par le streaming pour la musique enregistrée, viennent consolider la diversité en tant qu’enjeu majeur pour la filière. La musique des pays de l’Union Européenne se doit d’être présente sur le marché et d’y gagner en compétitivité. C’est précisément ce que souhaite impulser la Commission Européenne, plus précisément de la DG Education and Culture, avec « Music moves Europe ».

La Commission Européenne est clairement plus visible et identifiée comme étant du côté de la création quand il s’agit de défendre la diversité plutôt que quand il est question de partage de la valeur. La place de la musique dans la politique de soutien à la Culture de la Commission Européenne, au travers Creative Europe (453 millions d’euros pour la Culture entre 2014 et 2020), est amenée à progresser dans les années à venir. Le programme Creative Europe (1,46 milliard d’euros) s’achève en 2020. Son budget à la Culture était en grande partie consacré au MEDIA programme, dédié au cinéma et à l’audiovisuel. Le prochain programme qui succèdera au Creative Europe actuel devrait accorder une place d’envergure à la musique. Cette année au Midem, la Commission Européenne a assuré une présence aussi remarquable que l’an dernier, sous la bannière « Music Moves Europe ».

Un MEDIA-like pour la musique

Connectez-vous pour lire ce contenu

ou Abonnez-vous en ligne pour 15€ / mois

CultureBiz, l'actualité des industries de la Culture à 360°
Offre d'information exclusive, sélective, réactive et objective.