MIPJunior : les diffuseurs soucieux de décliner leur offre sur les plateformes

Durant le MIPJunior, marché dédié aux programmes jeunesse, les diffuseurs ont fait part de leurs priorités en matière d’acquisition.

L’ultra-compétitivité qui caractérise le marché des contenus est également de mise dans l’environnement des programmes jeunesse. Alors que l’offre n’a jamais été aussi importante entre celle des chaines de télévision et celle disponible sur les plateformes, les diffuseurs veillent à s’aligner sur les exigences des publics. Ce qui se traduit par une montée en gamme de la qualité. Sur les différents territoires, les contenus avec une forte capacité à captiver les très jeunes publics du fait de leur caractère drôle et du caractère attachant des personnages sont particulièrement plébiscités. « Le mieux que nous puissions faire est d’avoir des programmes qui soient pertinents pour le public » confirmait Michael Carrington, responsable de la jeunesse chez ABC-TV (Australie) lors d’une conférence sur les tendances du marché au MIPJunior. Les diffuseurs sont toujours plus sélectifs dans leur choix d’acquisitions dans la mesure où les programmes jeunesse n’ont pas tous le même potentiel à l’international. Tous s’accordent sur la nécessité d’opter pour une approche locale mais avec des codes universels pour que les programmes parlent au plus grand nombre. Et pour s’en assurer, les diffuseurs des différents marchés sont particulièrement investis dans la production de contenus originaux dédiés aux très jeunes publics. C’est le cas de Super RTL en Allemagne, mais aussi de Gloob au Brésil ou encore de Turner aux Etats-Unis.

Contenus originaux

Article exclusif réservé aux abonnés

Connectez-vous

ou Abonnez-vous en ligne pour 15€ / mois

CultureBiz, l'actualité des industries de la Culture à 360°
Offre d'information exclusive, sélective, réactive et objective.