La liberté de création invoquée dans le recours au décret sur les niveaux sonores

Le recours à l’encontre du décret sur les niveaux sonores, formulé le 9 octobre dernier par la Chambre Syndicale des Cabarets Artistiques et Discothèques (CSCAD), a bousculé l’actualité du secteur du spectacle. Le dossier sera attentivement suivi par les professionnels, institutions et équipes des ministères de la Santé et de la Culture entre autres. La requête déposée au Conseil d’Etat a d’ores-et-déjà le mérite de rétablir la connexion entre gestion sonore et diffusion de la création.

Article exclusif réservé aux abonnés

Connectez-vous

ou Abonnez-vous en ligne pour 15€ / mois

CultureBiz, l'actualité des industries de la Culture à 360°
Offre d'information exclusive, sélective, réactive et objective.