La croissance du marché de la musique enregistrée en France dépend du streaming payant et du maintien du segment physique. Mais la consommation de la musique n’est pas exempte des répercussions de la crise. Les pertes enregistrées sont colossales. Et les prévisions pour 2020 sont loin de rassurer les producteurs.

Article exclusif réservé aux abonnés

Connectez-vous

ou Abonnez-vous en ligne

15 euros par mois sans engagement

 

CULTUREBIZ, l'actualité business de la musique Offre d'informations exclusive, sélective et objective réservée aux décideurs et professionnels.

Plus d'infos : https://culturebiz.fr/a-propos/