L’incertitude qui plane sur la reprise des concerts et la dynamique de croissance du marché de la musique enregistrée se prolonge aux évènements B2B. Alors que la reprise et la relance sont au cœur des priorités des acteurs de la filière, les évènements B2B font, et feront, office d’étapes et de baromètres.

L’évolution du contexte sanitaire présage d’une reprise de l’activité à la rentrée. Mais le coup d’arrêt porté à l’économie nationale et internationale de la musique, la lente reprise, et les répercussions en termes de développement et de rentabilité auront des conséquences sur les stratégies respectives des acteurs. L’activité à l’export est interrompue pour tous les marchés pour des raisons évidentes, et ce pour a minima encore de nombreuses semaines voire plusieurs mois en fonction des pays. Les enjeux sont donc multiples pour les organisateurs des principaux évènements B2B qui se doivent, pour maintenir et développer leur fréquentation, de renforcer leur attractivité, de s’adapter aux contraintes structurelles et financières des acteurs de la filière aux activités chamboulées, et de se réinventer. En particulier pour le MaMA et le Midem, les deux principaux évènements en France avec de nombreux étrangers.

Article exclusif réservé aux abonnés

Connectez-vous

ou Abonnez-vous en ligne

15 euros par mois sans engagement

 

CULTUREBIZ, l'actualité business de la musique Offre d'informations exclusive, sélective et objective réservée aux décideurs et professionnels.

Plus d'infos : https://culturebiz.fr/a-propos/