Outre les répercussions de la crise sur l’économie de la musique en 2020, plusieurs tendances mises en évidence par les indicateurs de l’activité et de la consommation envoient des signaux positifs pour la prospérité du secteur. La mutation du marché de la musique enregistrée est impulsée par la croissance du streaming payant, et est en parallèle de plus en plus influencée par l’évolution des modèles économiques des artistes et l’émergence de nouveaux labels indépendants. Les leaders de l’industrie sont contraints de repenser leurs modèles et leurs stratégies pour défendre leurs parts de marché et leur positionnement.

En 2020, la musique made in France représentait 19 des 20 meilleures ventes d’albums avec une part de 80% sur les 200 meilleures, d’après les données du SNEP. Le marché français de la musique enregistrée est actuellement porté par une diversité de modèles économiques et d’artistes. Les revenus générés bénéficient donc à une multitude de labels adossés à des groupes, de labels indépendants et d’interprètes en tous genres. L’opposition entre majors et indépendants dans le secteur de la musique enregistrée est pour autant obsolète. Et ce pour diverses raisons, à commencer par l’interdépendance entre labels indépendants et labels adossés à des groupes pour optimiser le développement d’artistes et l’exploitation des projets à fort potentiel commercial. Mais surtout, elle n’a plus lieu d’être étant donné la montée en puissance des labels indépendants, accélérée par la croissance du streaming, et par l’indépendance grandissante des artistes toujours plus nombreux à être producteurs. Les données relatives aux meilleures ventes d’albums confirment d’année en année cette mutation du marché de la musique enregistrée.

Pour accéder aux contenus :


Connectez-vous


ou abonnez-vous en ligne - accès immédiat

(15 euros / mois sans engagement)

 

CULTUREBIZ: actualités et analyses music business
Service d'informations réservé aux décideurs et professionnels.

Plus d'infos ? https://culturebiz.fr/a-propos/
abonnement@culturebiz.fr