Une épreuve sans précédent pour le secteur de la Culture et notamment celui de la musique. Les mesures de restriction successivement annoncées par le Gouvernement provoquent des annulations en cascade de concerts, de tournées, de festivals, d’évènements réunissant les acteurs de la filière, et court-circuitent les mouvements et habitudes des professionnels et des consommateurs. La situation s’aggrave. L’activité des entreprises, associations, salariés, intermittents, prestataires de services, est directement et durablement touchée. Tour d’horizon des enjeux de la crise sanitaire sur le secteur de la musique, entre répercussions immédiates, imminentes et à venir.

La montée en puissance de la crise sanitaire et économique porte un coup d’arrêt à l’industrie musicale. La musique live a rejoint les premiers secteurs impactés dès la fin du mois de février avec l’interdiction des rassemblements en milieu confiné de plus de 5 000 personnes, actée le 4 mars. Une annonce suivie par les premières annulations de concerts dans les grandes salles comme l’AccorHotels Arena. Environ une centaine de salles ont une jauge supérieure à 5 000 personnes sur l’ensemble du territoire. Rapidement, le PRODISS, syndicat national du spectacle vivant musical et de variété, a alerté sur les effets directs des mesures vis-à-vis de « centaines de salles et de milliers d’évènements » dans un communiqué sollicitant une concertation avec les Ministères de la Culture et de la Santé. Lors d’une réunion d’urgence le 1er mars avec les professionnels, Franck Riester a évoqué l’impact des premières mesures sur le secteur, et s’est évertué à rassurer les producteurs, diffuseurs et organisateurs de festivals. Le Centre National de la Musique a rapidement articulé ses priorités autour de la crise, avec de la collecte de données sur les impacts de la crise sur le secteur, de l’information quant aux bonnes pratiques et de la coordination avec le Ministère de la Culture pour venir en soutien aux structures. Mais la gravité de la situation sanitaire en a rapidement accentué les répercussions sur l’économie de la musique live.

Le secteur du live à nouveau fragilisé

Article exclusif réservé aux abonnés

Connectez-vous

ou Abonnez-vous en ligne

15 euros par mois sans engagement

 

CULTUREBIZ, l'actualité business de la musique Offre d'informations exclusive, sélective et objective réservée aux décideurs et professionnels.

Plus d'infos : https://culturebiz.fr/a-propos/