Gestion sonore : les réflexes de protection toujours minoritaires

Lors des rencontres professionnelles du Printemps de Bourges, Agi-son, qui porte la voix des professionnels du spectacle en matière de gestion sonore, a présenté les résultats d’une étude menée en partenariat avec le cabinet SoCo sur les comportements des spectateurs. L’on constate une évolution des comportements visant à se protéger des risques liés à l’exposition à la musique. Pour autant, ils sont loin d’être systématiques.

Connectez-vous pour lire ce contenu

ou Abonnez-vous en ligne pour 15€ / mois

CultureBiz, l'actualité des industries de la Culture à 360°
Offre d'information exclusive, sélective, réactive et objective.