La filière de la musique de films mobilisée pour enrayer la délocalisation

La part de la musique à l’image dans l’économie de la création et sa contribution aux films sur le plan artistique sont toutes deux considérables. Les Prix de l’Union des Compositeurs de Musiques de Films (UCMF), dont la 2ème édition s’est tenue la semaine dernière, sont un début de reconnaissance. Fragilisés par la délocalisation, l’activité des musiques de films made in France a sans cesse reculé ces dernières années. De multiples initiatives entonnent un renouveau pour la filière.

Le manifeste « Pour une relocalisation de la musique à l’image » publié par l’UCMF début 2015 a été le point de départ d’une orientation décisive. La filière française des musiques de films avait un sérieux problème de compétitivité en raison des coûts afférents à la rémunération des musiciens pour l’enregistrement et aussi les droits voisins pour l’exploitation des œuvres. L’Europe de l’est était considérée comme sept fois plus compétitive que la France. La délocalisation des enregistrements à Sofia, Prague ou Skopje (Macédoine) a causé des manques à gagner colossaux. La première grande étude sur la place de la musique à l’image, annoncée Jean-Noël Tronc pour cet automne, permettra d’en évaluer le poids économique et en termes d’emploi, de répartition des droits, etc. Elle confirmera donc la multiplicité des apports pour le cinéma, l’audiovisuel et la musique entre autres sur les plans artistique et économique. Et elle devrait également donner des indicateurs quant aux effets de la délocalisation. « Les répercussions de la délocalisation sont très difficiles à chiffrer, et ce sera notamment le but de l’étude initiée par l’UCMF et le SNAC et menée avec la Sacem et le CNC » répond Patrick Sigwalt, Secrétaire Général de l’UCMF.

L’orchestre national d’Île-de-France s’aligne sur Londres

Article exclusif réservé aux abonnés

Connectez-vous

ou Abonnez-vous en ligne

15 euros par mois sans engagement

 

CULTUREBIZ, l'actualité business de la Culture à 360° Offre d'informations exclusive, sélective et objective réservée aux décideurs et professionnels.

Plus d'infos : http://culturebiz.fr/a-propos/