Le premier marché mondial de la musique enregistrée a continué de croître au premier semestre malgré le contexte. Encore et toujours, sous l’impulsion du streaming qui génère maintenant 85% des revenus.

Le marché américain de la musique enregistrée a réalisé un chiffre d’affaires de 5,7 milliards de dollars (4,8 Md€) au premier semestre d’après la Recording Industry Association of America (RIAA). La progression (5,6%) est largement inférieure à l’année précédente où les revenus avaient augmenté de 18%. La crise est évidemment en cause, mais elle n’a manifestement pas porté de coup d’arrêt à la croissance du marché américain. Les revenus sur le streaming ont cru de 12% au premier semestre pour atteindre 4,8 milliards de dollars soit 4,04 Md€. Avec 3,8 milliards de dollars (3,2 Md€), le streaming payant représente maintenant plus de 2/3 des revenus du marché (67%). Les abonnements payants ont continué d’augmenter (+24%) au premier semestre, passant de 58 à 72 millions au premier semestre. Une progression largement supérieure à celle du streaming financé par la publicité (+4%) qui a rapporté 421 millions de dollars soit 355 millions d’euros. Le chiffre d’affaires des ventes physiques a quant à lui diminué de 23%, à 376 millions de dollars (317 M€).