©️ Aux Sons / Zone Franche

Lors du Babel Med Music, le débat organisé par Zone Franche a capté l’attention des professionnels de la musique et du spectacle. L’organisation qui fédère les acteurs des musiques du monde a profité de l’évènement pour sensibiliser les représentants de trois candidats à l’élection présidentielle sur ses propositions visant à défendre la diversité culturelle. Ces derniers ont naturellement été très réceptifs au sujet, évoquant des éléments de leur feuille de route, sans pour autant se risquer à apporter des garanties.

L’instauration de quotas visant à garantir la présence des musiques du monde dans le paysage des radios et de la télévision ne trouvera pas écho dans la campagne présidentielle. Au Babel Med Music, seule la porte-parole de Jean-Luc Mélenchon, Sarah Soilihi, s’est déclarée favorable aux quotas de 10% souhaités par Zone Franche pour la World Music. Cette dernière a d’ailleurs considéré ces quotas comme insuffisants, mais n’a donné aucun indicateur clair quant aux intentions de Mélenchon à ce propos, le « livret Culture » du candidat de ‘La France Insoumise’ n’étant pas finalisé. La diversité culturelle et musicale devrait toutefois exister dans la campagne présidentielle. De quoi satisfaire Zone Franche et les acteurs des musiques du monde qui ont émis un certain nombre de souhaits sans pour autant les chiffrer ni formuler des propositions concrètes et calibrées, contrairement aux propositions de Tous Pour La Musique ou encore la Spedidam. En tous les cas, la diversité culturelle s’avère prise en compte dans les programmes des trois candidats qui étaient représentés au Babel Med Music. En particulier ceux d’Emmanuel Macron et Benoît Hamon.

Article exclusif réservé aux abonnés

Connectez-vous

ou Abonnez-vous en ligne

15 euros par mois sans engagement

 

CULTUREBIZ, l'actualité business de la musique Offre d'informations exclusive, sélective et objective réservée aux décideurs et professionnels.

Plus d'infos : https://culturebiz.fr/a-propos/