Les auteurs appellent de leurs vœux un droit à rémunération proportionnelle en Europe

L’export de l’audiovisuel et du cinéma français se porte bien. Les ventes à l’étranger de programmes audiovisuels ont été historiques en 2016 avec 189,1 millions d’euros d’après les chiffres de TV France Intl. Celles des films français sont reparties à la hausse en 2017, au vu de la fréquentation en salles des huit premiers mois supérieure au total de l’année 2016 avec 40 millions d’entrées. En revanche, il n’est pas certain que les exportations des films français et de l’animation, des fictions et des documentaires profitent à tous les maillons de la chaine. Les auteurs veulent s’en assurer avec l’instauration d’un droit à rémunération proportionnelle à l’exploitation des œuvres dans les pays européens.

Article exclusif réservé aux abonnés

Connectez-vous

ou Abonnez-vous en ligne pour 15€ / mois

CultureBiz, l'actualité des industries de la Culture à 360°
Offre d'information exclusive, sélective, réactive et objective.