Stephan Bourdoiseau – Wagram Music : « Nous avons l’ambition d’un positionnement fort sur notre territoire et d’un développement à l’international »

 

Résumer l’industrie musicale aux trois majors est une équation inexacte. A l’instar des principaux marchés mondiaux, la France dispose d’une diversité de labels indépendants qui sont de sérieux concurrents pour les maisons de disques et qui tiennent un rôle de premier plan dans la diversité de l’offre dans le paysage musical. Wagram Music en fait partie, en tant que label pionner et référence de la production indépendante depuis sa création en 1998. Stephan Bourdoiseau, son Président, livre sa vision concernant l’évolution du métier et du secteur ainsi que les exigences qui en découlent. Dans cet entretien accordé à CULTUREBIZ, il expose également la stratégie de Wagram Music, entre diversification et ambition à l’export.

CULTUREBIZ : 2017 a été une bonne année pour Wagram avec les succès d’Orelsan et de M, qui se sont soldés par plusieurs Victoires de la Musique. Pouvez-vous préciser les indicateurs de l’activité de Wagram pour l’an dernier ?

Stephan Bourdoiseau : La plupart de nos labels effectivement ont connu plusieurs succès en 2017 notamment avec Orelsan et -M-, ainsi que Therapy Taxi, Vianney et Shaka Ponk, que nous distribuons à travers nos partenariats avec les labels Panenka et Tôt ou tard, et beaucoup d’autres. Globalement, notre activité a été intéressante, y compris sur le plan financier. Et l’année 2018 devrait se poursuivre dans cette dynamique puisque nous avons les exploitations sur les albums sortis l’an dernier qui se prolongent et que nous aurons un niveau d’activité important sur les sorties, tant sur artistes confirmés que sur ceux en développement. Nous avons un marché global de la musique qui est porteur puisqu’en plus du streaming qui offre des perspectives de croissance, nos activités se développent bien aussi sur l’édition ou le spectacle. Wagram a maintenant une taille de catalogue qui est telle que l’on a une activité qui s’inscrit globalement dans les performances du marché, ce qui veut dire que si le marché est en croissance, nos volumes le sont également. L’ensemble de nos activités représente une quarantaine de millions d’euros de chiffre d’affaires et Wagram Music c’est une équipe d’une centaine de personnes.

La reprise de la croissance du marché de la musique enregistrée s’est confirmée l’an dernier, évidemment portée par le streaming. Il y a maintenant une multiplicité d’outils sur le numérique avec les fonctionnalités de promotion offertes par les plateformes, mais aussi les outils de monitoring et les différents services de distribution. Comment évoluent les attentes des artistes vis-à-vis des labels indépendants ?

Il faut comprendre et admettre – et ce n’est pas toujours facile – que la valeur ajoutée des maisons de disques et des labels a changé. Il y a quelques années, la distribution constituait par exemple une très forte valeur ajoutée. Aujourd’hui, c’est évidemment moins le cas, et de nouveaux outils permettant d’exploiter les données de manière très fine sont accessibles au plus grand nombre. Néanmoins il faut beaucoup de choses pour faire une bonne chanson, un bon album, une bonne diffusion. Ce qu’attend un artiste, ce n’est plus de la distribution et c’est de moins en moins de la production même si cela varie entre les artistes. La valeur ajoutée des labels peut quand même être de monitorer tous les paramètres liés à la distribution et la diffusion et d’offrir des services que l’artiste ne peut pas avoir par lui-même. Il peut s’agir de production, de réalisation, de promotion sur certaines plateformes et réseaux sociaux, de financement, de distribution, de développement à l’international, de production audiovisuelle. Chaque artiste a ses propres besoins. Et chaque label ses compétences, son positionnement, ses propres spécificités parfois.

« Trouver des voies qui permettent de consolider et d’étoffer le projet de l’artiste est au cœur de notre stratégie »

Les mutations du marché de la musique vont de pair avec un environnement toujours plus concurrentiel. Quelle est la stratégie qui pilote le positionnement de Wagram Music ?

Article exclusif réservé aux abonnés

Connectez-vous

ou Abonnez-vous en ligne pour 15€ / mois

CultureBiz, l'actualité des industries de la Culture à 360°
Offre d'information exclusive, sélective, réactive et objective.