Billetterie : La riposte de la Fnac pour garder les clients captifs

 

La progression des solutions de billetterie défragmente le marché. Le deal conclu avec Deezer tombe à point nommé pour la Fnac. Le leader de la vente de billets en France s’apprête à démarrer une offensive pour prendre de court ses concurrents sur leur propre terrain, le digital.

L’annonce est passée inaperçue et pourtant elle préfigure un bousculement sur le marché de la billetterie. La promotion de concerts dont les billets sont distribués par la Fnac à l’égard des clients de Deezer est l’une des orientations majeures des deux marques. De prime abord, il s’agira d’une simple recommandation par le biais d’une mise en avant éditoriale, ciblée et calibrée aux préférences signalées par les abonnés de Deezer. Les acheteurs potentiels se verront alors redirigés vers francebillet, la plateforme de la Fnac, pour conclure la transaction. La plateforme de streaming compte plus d’1,5 million d’abonnés payants, auxquels s’ajoutent les utilisateurs gratuits évidemment plus nombreux. Avec la mise en place de cette opération, l’offre de la Fnac devancera clairement celles des autres acteurs de la billetterie. Le portefeuille des abonnés à Deezer, bien que la recommandation ne sera faite qu’à des utilisateurs qui écoutent l’artiste en question, sera un poids dans la balance des discussions entre la Fnac et les organisateurs de concerts. Une garantie d’un contingent de spectateurs potentiels plus ou moins important, en fonction de la consommation afférente au streaming des artistes, pour les concerts dont les billets seront distribués entre autres par la Fnac.

Les concurrents pris à contre-pied

Article exclusif réservé aux abonnés

Connectez-vous

ou Abonnez-vous en ligne pour 15€ / mois

CultureBiz, l'actualité des industries de la Culture à 360°
Offre d'information exclusive, sélective, réactive et objective.